dimanche 21 novembre 2010

Ma première histoire

 
La punition de Xavier ou la curiosité est un vilain défaut.
Part 1.
Ma femme Sabrina me surpris un jour en train de regarder des tg captions, elle me mis en garde de ne plus le faire sinon... je pourrai le regretter.
Le temps passa puis un jour, profitant d'un week end seul à la maison, je me mis sur mon ordi pour aller sur des sites de tg captions, au fur et à mesure de mes clics sur ma souris je sentais monter en moi une excitation mais pas comme d'habitude, différente, pensant que cela faisait longtemps que je n'avais pas fait ça ou la peur être surpris, je n'y prêtait pas attention. Je sentis des fourmillement dans tout le corps ainsi que mes poils se rétracter. Je me mis nu pour vérifier plus de poils sur mon torse, mes jambes, mes bras et mon pubis. En baladant mes mains, je sentis ma peau très douce et sensible, les poils sur mon pubis n'avais pas totalement disparu, ils était blond. Mes cheveux courraient le longs de mon cou et couvrais mes épaules, je les sentis même dans mon dos, eux aussi étais devenu blonds. En regardant mes mains, je vis qu'elles était fine et je regardais mes ongle devenir de plus en plus long. J'étais effrayé mais aussi excité, je sentis mes tétons grossir, grossir, il n'y avais pas que mes tétons, mes auréoles devenais de plus en plus large et je vis une poitrine se former, un bonnet a, je m'étais pas rendis compte mais mon corps avais bien changé, mes jambes était longue et fine, mes fesses était ferme, douce et généreuse avec des hanches de plus en plus féminine, plus mes seins grossissaient plus ma silhouette sculptait les formes d'une magnifique femme, il me faillais voir cela de plus prés devant un miroir. Quand je me vis, je poussait un crie entre effrois et surpris t'entendre le timbre de ma voie féminine, je pressais ses seins pour,maintenant d'un bonnet b, pour les empêcher de pousser sentant qui grossissais encore vers un bonnet c. je vis ma queue devenir toute dure mais aussi rapetisser à vu d'oeil, mes testicules se contracter et rentrer en moi, j'essayai de les empêcher de disparaître et je sentis des larmes couler sur mon visage partager par la peur et excitation que je sentais en moi, un désir inconnu, je compris que je ne pouvais lutter contre cette transformation et que ma femme m'ayant prévenu m'avais jeter un sort. Durant ma transformation je sentis de plus en plus ce désir monter et j'entendis mes gémissements sortir de ma bouche, tout en caressant mes seins d'une main, une poitrine d'un bon 95 d et de l'autre main je n'empêchais plus mon pénis de disparaître, il était devenu tellement sensible que je compris que celui-ci était mon nouveau clitoris, j'enfonçais mes doigts de plus en plus loin et découvrir que j'avais maintenant une chatte, une chatte qui s'humidifiais de plus en plus que mes râles se fis sentir.
Je sentis une violente contraction dans tout mon corps, de bien être, inconnu et tellement agréable que je m'écroula au sol. était devenu réellement une vrai femme et je compris que c'était mon premier orgasme en tant que femme, une joie et une peine se dessinais sur mon visage.
Part 2.
Petit à petit je me remis de mes émotions envahit par un bien être étrange mais lorsque mes mains se sont mis à se promener sur mon corps et toucher mes courbes effémine, mes fesses ronde et ferme, mes seins encore tendu par le désire recouvert d'une chevelure longue et blonde, je me mis à pousser un crie aigu et strident. Le son étrange de ma voie accentua ma peur.
"merde, que c'est il passé, c'est un rêve je vais me réveiller."
"Et non, mon chérie, tu ne rêves pas, tu as ce que tu mérites." cette voie qui venais de derrière moi étais celle de ma bien aimée Sabrina.
"Je t'avais dis de ne pas continuer à regarder tes captions de mec transformé en bimbos, cela t'excitais et maintenant que tu es une, Xavier, tu fais moins le malin, je savais qu'en profitant de mon absence tu allais recommencer donc j'ai usé d'une magie pour te piéger."
"Mais ma chérie, je ne peut pas rester comme ça, qu'est ce que je vais devenir."
"Ne t'inquiète pas, Xavier, ce n'est que temporaire tant que tu feras ce que je te dis. Cela te permettra de mieux comprendre les femmes, vois le bon côté des choses, ce n'est pas si horrible que cela et d'ailleurs tu est loin d'être un monstre, tu es quand même bien foutue pour une gonzesse qui était un mec il y a peu."
"Parle pour toi, Sabrina, regarde ses seins énormes, ils sont tellement lourds qu'ils me gênent quand je marche, ils n'arrêtent pas de gigoter et ballotter dans tout les sens, d'ailleurs je n'arrive pas à marcher correctement et ces cheveux, putain, toujours devant mes yeux. Comment tu as pu me faire cela."
"Voyons, voyons, ma petite Chloé, ce n'est une façon de s'exprimer."
" Chloé ? mais..."
"Oui, ma petite chérie, tu comprends bien que tant tu est dans ce corps de femme, je ne peux continuer de t'appeler Xavier, et comme je sais que tu aimes bien ce prénom, c'est un de tes pseudos, n'est ce pas?
"Oui, mais delà à entendre que l'on s'adresse à moi en tant que Chloé et non Xavier, ça fais bizarre."
"Oh! arrête de te plaindre, et pour ce que es de ton corps tu vas t'habituer, c'est normal que tu ais du mal à marcher, il faut que tu t'y fasse à ton nouveau centre de gravité pour ce qui es de tes seins, tu t'y feras aussi, il te faut un bon soutient gorge."
"Hé! tu ne comptes pas me laisser comme ça."
"Pour l'instant, si, mais comme je te l'ai dis ce n'ai que temporaire, si tu ne fais pas de bêtise, cela pour t'apprendre à m'écouter et afin que tu arrêtes de recommencer."
"Combien de temps, et que dois je faire."
" Je ne sais pas en tout cas pas tout de suite, cela serai trop facile, mais en tout cas soit sage, ne fais rien que tu puisse encore regretter, tu sais de toute façon quoi faire, je ne vais pas encore te le répéter. Bon, je te dis à ce soir, j'ai encore à faire, je te laisse la maison, Chloé, reste sage et ne sors pas et fais ce que je t'ai dis, pour t'occuper, tu peux faire les taches ménagères, biz."
"Dans cette tenue, à poil, mais attend..."
Et elle partit en claquant la porte en me laissant, seule et nue dans notre chambre devant le miroir et l'ordinateur encore allumé.
"sale garce"
Part 3.
Cette vision de la blonde pulpeuse au corps généreux que je regardais dans le miroir m'agaçais, mais étrangement me fascinait aussi.
"Chloé" dis je en me regardant sur toute les coutures et en faisant des postures sensuelles et sexy comme celle que je voyais sur internet.
"Chloé, étrangement tu es magnifique, je suis magnifique, je suis même une bombe atomique, mais bon vivement que je retrouve mon corps, tu ne perd rien pour attendre, Sabrina, des que j'aurais retrouvé ma queue tu regretteras de m'avoir donné ses seins et cette chatte de bimbo. Faut que je m'habille je ne vais pas rester à poil."
Je regardais dans l'armoire de ma femme pour éventuellement trouvé des vêtements à me mettre mais évidemment n'ayant pas les mêmes mensurations, je ne trouvais rien. Quand tout d'un coup, je trouvais un carton dans le fond de l'armoire, c'est la première fois que je le vis.
"Surtout ne pas ouvrir." lisais je sur le carton. "tient, tient que caches tu ma salope de femme."
En l'ouvrant, je découvrir avec stupeur le contenue.
"Et bien et c'est moi qui suis un pervers"
Je sortie une nuisette sexy et transparente avec un string lui aussi sexy et provocateur et comme par hasard ces vêtements m'allais mais ce n'était pas tout il y avais pleins de sexe toys dans le fond. Étrangement au contact de ceux ci je senti un courant électrique me parcourir, un sentiment d'excitation et de curiosité, mais non je sentis un piège de Sabrina.
" Petite maligne, tu penses me faire craquer avec ce piège vicieux" mais j'étais loin de deviner qu'il était déjà trop tard des que j'avais ouvert le carton, le piège était en marche, bien que je soi courte vêtue je sentais une agréable chaleur, je ne me rendis pas compte que je mouillais. Un bruit sur mon ordinateur me surpris, je me dirigea vers celui-ci.
"Merde, c'est vrai que j'avais lancer un téléchargement de captions, si elle voit ça, ça va être encore être ma fête, vite le supprimer."
Hélas, il faut croire que je suis vraiment une blonde, au lieu de le supprimer, j'ouvris le dossier. Je regardais ces captions furtivement, puis plus attentivement, je m'attardais de plus en plus comme hypnotisé, oubliant les interdis de Sabrina. Ces captions m'excitait vraiment, et je me surpris à avoir la main sur mon sexe.
"Hum c'est bon, pas désagréable en fin de compte", je me rappela mon orgasme de tout à l'heure et l'envie me prend d'en avoir encore un ou plus pour le fun. "Elle ne vas pas revenir tout de suite un petit peu de plaisir ne peux faire de mal"
Les captions m'excitait de plus en plus, elle représentait la transformation d'homme en femme asiatique plus exactement japonaise, je m'attardais sur la transformation d'Hitomi.
"Hummmm" en caressant mon clito, je pinçais mes seins tout en les caressant langoureusement, "oh! ouiii c'est bon, j'en veux plus", une envie incontrôlable de pénétration me vint à l'esprit en voyant sur le lit un des godes vibrant de ma femme. "Si ça lui fait du bien, ça le feras aussi pour moi."
Je pris le gode dans ma bouche pour l'humecter tout en continuant de me toucher le sexe.
"Aaahh, avoir un sexe dans la bouche semble aussi agréable" le corps d'une femme est sensible et érogène partout me dis je.
Puis j'introduis le gode dans ma chatte, je continuais de faire défiler les captions d'Hitomi. Je ne me rendis pas compte que mon corps était encore en train de changer, je me mis à rapetisser, mais mes cheveux devenais de plus en plus noir, je me transformais en japonaise et prenais les trais de cette Hitomi.
"Ahhh, ouiII c'est bon encore encore vas y Hitomi, prend le défonce toi", j'allumai le gode et là l'extase s'amplifia,"hummmm, aaahhh, hum, oooh, ouiii, c'est bon encor, Hitomi, humm, moi aimé beaucoup, sexe tout mouillé, veu sex homm, ve sex homm" et là en entendant ma voie avec cette accent japonais je repris mes esprits et me redressa, avec effroi je regardais dans le miroir et vis Hitomi.
"Que moi, arrivé encor, pas postible, pas bon pou moi, que vouloi dir femme à moi."dis je avec cette accent japonais mais aussi dans cette difficultée de parler français.
"Ta femme vas te dire que tu t'es encore foutu d'elle et que tu plonges plus profondement dans ton châtiment"
Je me retourna, surpris, en essayant de cacher mon petit corps de dépravé et de japonaise soumise.
"Op, Tabrina, que arriv à moi, toi encor punir moi, dé'ole, padon, moi ecouté toi mintenan, moi bon et genti."
"Trop tard, mon cœur ou devrais je dire ma petite Hitomi."
Part 4.
"Tu te demandes ce qui t'arrive encore, et bien tu ne m'a pas encore écouté et tu as encore fait des bêtises, te voilà encore punis, je t'avais dis de rester tranquille et d'écouter ce que je t'avais dis, maintenant j'ai le regret de te dire que ta transformation va durer plus longtemps que prévu mais tu n'as qu'a t'en prendre à toi.
"Padon, amour de moi, toi pas laisser moi comme ça, moi que devenir, moi pas japonaise,et plus parlé bien français, toi fire quelque chose, aider moi, moi genti."
"J'ai bien une idée pour t'aider, mon amour, si tu me fais confiance"
"Oui, oui, moi confiance toi, toi bonne avec moi, merki, merki."
"Je reviens, met toi sur le lis sans bouger et ferme les yeux, j'arrive"
J'aurais du me méfier à ce moment là et l'écouter depuis le début rien de tout ceci ne serais arrivé.
"Alors on a pas été sage et l'on ma désobéi, sera la dernière fois croit moi" c'était une voie d'homme qui s'adressait à côté de moi, j'ouvris les yeux et le vis nu, un japonais, j'essayai de me redresser mais il monta rapidement sur moi et m'immobilisa.
"Non, qui vous être, laisser partir moi"
"Écoute moi Hitomi c'est moi Sabrina" surpris je le regardai attentivement, je senti aussi quelque chose s'enfoncer en moi, j'étais tellement mouillé que je compris plus tard que son sexe était entièrement entré en moi.
"Toi que faire à moi, toi pas faire amour à moi"
"Si Hitomi c'est la seule chose à faire, tu vois ta transformation est maintenant définitive, tu ne seras plus jamais un homme mais tu n'est pas entièrement une japonaise non plus, voilà pourquoi je me suis transformée en homme et en japonais, mais moi je maîtrise les deux langues, toi par contre tu deviendras ma femme soumise, tu resteras à la maison et comme toute japonaise, préparera mon repas, je sais que tu aimes le japon, nous partirons des que l'on aura finis, et tu sais le meilleur c'est que tu te souviendras toute ta vie que tu as été un homme, prisonnier dans ce corps de soubrette et parlant que le japonais."
En entendant cela j'essaya de me débattre et de soulever ce corps sur moi, mais j'étais devenu faible et ne pouvais bouger, je sentais ses allers et retours dans mon sexe, je sentais le plaisir de plus en plus venir mais aussi de partir de plus en plus vers le destin que m'avait prédis ma femme. Je pleurais tout en prenant du plaisir, un plaisir forcé.
"Non toi arreter, moi pas vouloir devenir femme pour toujours, et pas japonaise,ça pas bon, aaaahh, hummm, haiii(oui), non moi parler japonais, humm, sumimasen (pardon), iieeee(non), il te plait, toi stop, il te...onegai shimasu( s'il te plait), aaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh iiiiieeeeee(nooonnnn)"
et dans ce grand orgasme de plaisir je compris que j'étais piégé à tout jamais dans ce corps et que mon nom désormais est Hitomi. La curiosité est un vilain défaut et j'aurai du écouter ma femme, cela sera mon regret éternel, en sentant malgré cet agréable plaisir, des larmes chaude de tristesse coulé sur mon visage et le sperme débordant de ma chatte.
Fin

Voici ma première histoire, j'espère qu'elle vous a plus, j'en ai d'autre en tête, mais si vous avez des idées de trame de départ à soumettre n'hésitez pas.

Je vous propose un challenge par rapport à cette histoire, faites moi une caption ou encore mieux une série qui s'inspire partiellement ou intégralement à mon histoire et je ferait en retour une belle caption ou série de captions pour vous (suivant les requêtes que vous m'aurez aussi transmise avant sur frenchtgcapstouch@gmail.com).
Alors, à bientôt ;)

mardi 2 novembre 2010

Mes dernières créations

Voici mes dernières créations et Arnaud en est ravi, tout comme lui, envoyez moi votre requête pour une transformation instantanée.

Merci Arnaud

merci, merci encore Arnaud.
Voici ce que vous trouverez sur tgfrance.blogspost.com
Pour cela repondez au challenge d'Arnaud sur francecaption.blogspot.com
A bientôt ;p

A vos batteries

 
Réponse au challenge d'Arnaud, allez vite sur son blog : francecaption.blogspot.com et participez à ces challenges, ils vous ouvriront les portes de tgfrance.blogspost.com qui est encore beaucoup plus vaste et sans limite, alors à bientôt et rejoignez nous.